2020-05-19

Ski alpin – rétrospective de la saison 2019/20

Quel hiver 2019/20! Une saison avec des hauts et des bas sportifs du côté de Stöckli Swiss Sports, marquée par une fin aussi abrupte qu’inattendue. Et qu’en est-il du prochain hiver?

Ski alpin – rétrospective de la saison 2019/20

L’hiver 2019/20 a été court, avec la crise du coronavirus qui a mis fin abruptement aux ambitions de beaucoup. En outre, il est encore difficile d’estimer quel sera l’impact de ce virus sur la saison 2020/21 et sur les championnats du monde prévus à Cortina d’Ampezzo. Mais revenons sur l’hiver passé, qui a été marqué dès le début par un coup d’éclat pour Stöckli: le 6 décembre 2019, Marco Odermatt montait pour la première fois de sa carrière sur la plus haute marche du podium en Coupe du monde à l’occasion du Super-G de Beaver Creek. Et seulement deux jours plus tard, c’était au tour de Viktoria Rebensburg de s’imposer dans le Super-G de Lake Louise. Les feux étaient au vert pour l’équipe Stöckli de ski alpin et les bons résultats se sont enchainés, avec par exemple Aline Danioth qui signait sa meilleure performance en Coupe du monde fin décembre en terminant 7e du slalom de Lienz, ou encore la victoire de Viktoria Rebensburg en descente le 8 février 2020 à Garmisch.

Avec Alexis Monney, l’équipe Stöckli de ski alpin compte aussi un nouveau champion du monde junior dans ses rangs. Le jeune Fribourgeois, qui a remporté la descente à Narvik en Norvège, rejoint à ce titre les athlètes Marco Odermatt (6 titres/2016 et 2018), Rok Perko (2005), Bostjan Kline (2/2011), Nils Mani (2013), Aline Danioth (3/2016 et 2018) et Nicole Good (2019) et apporte une breloque supplémentaire à la collection de médailles d’or remportées par Stöckli lors de championnats du monde juniors. «J’espérais une place dans le top 5 après les entrainements et je savais que chaque élément devait être bien en place pour y arriver. Et cette victoire au final, c’est juste fantastique», déclarait le nouveau champion du monde après son exploit. Un succès bienvenu, qui a également permis à Alexis de passer du centre national de performance NLZ Ouest au cadre B de Swiss Ski. Avec le recul, on constate que Stöckli fournit un bon soutien aux jeunes skieurs et que la marque constitue un excellent tremplin pour la suite de leur carrière. Marco Fischbacher a par exemple pu fêter ses premières victoires en courses FIS, Vivianne Härri a terminé pour la première fois dans le top 10 en Coupe d’Europe lors d’une descente à St. Anton et Jasmina Suter a même signé sa première victoire en Coupe d’Europe à l’occasion d’un Super-G disputé à Crans-Montana. 

La longue liste d’athlètes qui ont été retardés dans leur préparation ou qui ont dû interrompre leur saison en raison de blessures montre néanmoins à quel point la frontière entre joie et peine est ténue dans le domaine du ski de compétition. Sont passés par la liste de blessés ou en font partie certains de nos jeunes talents, ainsi des athlètes actifs en Coupe du monde comme Marco Odermatt (ménisque), Viktoria Rebensburg (plateau tibial, étirement du ligament interne) ou Nils Mani (déchirure partielle du muscle fessier).

C’est cependant Aline Danioth qui a été touchée le plus durement dans ce registre. L’athlète uranaise a chuté en huitième de finale du slalom géant parallèle de Sestrières et a subi une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit, ainsi que des lésions du ménisque interne et externe. La jeune skieuse de 21 ans a heureusement retrouvé depuis longtemps son sourire et la rééducation se déroule comme prévu, voire même plus rapidement. Il s’agit d’une bonne nouvelle et d’un signe positif pour toute l’équipe Stöckli, qui peut voir venir la saison d’hiver 2020/21 avec optimisme.

L’incertitude quant aux conséquences de la pandémie de Covid-19 est naturellement encore présente, mais la plupart des éléments ne se trouvent toutefois pas entre nos mains ni celles des athlètes. Tout le team Stöckli, qui accueille également en son sein les nouveaux venus Thomas Tumler et le Norvégien Rasmus Windingstad, se concentre donc sur ce qui peut être influencé, selon la maxime «l’hiver 2020/21 peut commencer, nous serons prêts».

 

 

Plus de News

Toutes les News
13/05/2021

Se faire livrer les croissants autrement

Les employés de la fabrique de skis Stöckli ont vécu une belle expérience mardi matin. L’athlète Marco Odermatt leur a fait une jolie surprise en leur rendant visite et en leur apportant de délicieux croissants. Le skieur de Buochs (Nidwald) a terminé lors de la dernière saison à neuf reprises sur le podium, dont trois fois sur la plus haute marche. Il a souhaité remercier de manière sympathique son fournisseur de skis.

En savoir plus
22/04/2021

Des globes de cristal à portée de main

Quelle saison particulière! La Coupe du monde de ski alpin s’est déroulée exclusivement en Europe, le mot «bulle» a été prononcé et écrit au moins aussi souvent que «globe de cristal» et le terme «test» n’a pas uniquement fait référence au matériel.

En savoir plus