2021-12-22

Un patron à Alta B-Odi-A et des femmes qui vont vite

Marco Odermatt, Fanny Smith et Marielle Thompson sont actuellement les athlètes du team Stöckli les plus en vue. Ces derniers jours, ce trio a conquis pas moins de deux victoires et cinq podiums supplémentaires en Coupe du monde.

Un patron à Alta B-Odi-A et des femmes qui vont vite

Les experts et les journalistes commencent à manquer de superlatifs pour décrire Marco Odermatt et ses extraordinaires performances. Même si d’anciens grands skieurs font des comparaisons absurdes avec des héros de bandes dessinées ou des parallèles avec d’anciennes gloires du ski, Marco Odermatt garde les pieds sur terre malgré les succès obtenus et le bonheur qui en découle. Le Nidwaldien de 24 ans a déjà pris un peu d’avance sur ses concurrents au classement général de la Coupe du monde et entame la courte pause de Noël dans la peau du leader, ce qui ne l’empêche pas de rester particulièrement réaliste.  

 

Après sa décevante 24e place au Super-G de Val Gardena, Marco «Odi» Odermatt a réagi en patron à Alta Badia. Une deuxième place dans le premier slalom géant et une nette victoire dans le deuxième, obtenues sur la difficile «Gran Risa», ont incité des journalistes romands à rebaptiser la station italienne Alta B-Odi-A. Comparaisons, jeux de mots, éloges… cela n’empêche pas Marco Odermatt de rester fidèle à lui-même. Interrogé sur le fait de savoir s’il était le successeur légitime de Marcel Hirscher après sa victoire dans la station italienne, le Nidwaldien a répondu: «Hirscher a gagné ici avec trois secondes d’avance.» Le skieur suisse n’avait lui «que» 1,01 seconde de réserve sur Luca de Aliprandini, mais la récompense, sous forme de 100 points de Coupe du monde et d’une belle prime de Noël, tient tout à fait la comparaison avec le champion autrichien. 

 

Toujours dans le domaine du ski alpin, on note encore les bons résultats obtenus à Alta Badia par le Norvégien Rasmus Windingstad. Le spécialiste du slalom géant et du super-G, âgé de 28 ans, a terminé une fois 7e et une fois 8e, ce qui ne lui était plus arrivé en Coupe du monde depuis deux ans. Martin Cater (SLO), 12e du Super-G de Val Gardena, et Ilka Stuhec (SLO), 5e de la descente de Val d’Isère, ont pour leur part signé leurs meilleurs résultats de l’hiver en Coupe du monde.  

 

Dans le sillage des stars du circuit, d’autres jeunes skieurs et skieuses suisses ont pointé le bout de leurs spatules. Alexis Monney a fait ses débuts en Coupe du monde lors de la descente de Val Gardena (35e), Noémie Kolly a marqué des points lors des deux courses de vitesse de Val d’Isère, Jasmina Suter a également terminé dans les points dans la station française et Vivianne Härri et Nicole Good ont réalisé de bonnes courses de Coupe d’Europe à Andalo. 

 

En skicross, les skieurs et skieuses du team Stöckli ont également été engagés lors de plusieurs échéances. À relever en premier lieu les performances de Fanny Smith, qui a terminé à trois reprises 2e lors de courses disputées à Arosa et Innichen, ce qui lui fait déjà pas moins de 61 (!) podiums en Coupe du monde. Et si la Canadienne Marielle Thompson – qui skie aussi sur notre matériel – n’avait pas profité d’un «combat aérien» entre Smith et la Suédoise Sandra Naeslund pour remporter la course à Arosa, la Villardoue aurait pu fêter sa 30e victoire en Coupe du monde. Talina Gantenbein a de son côté terminé la course à domicile à Arosa à la 6e place et a ensuite dû renoncer aux départs à Innichen en raison de problèmes de dos. Alex Fiva n’a lui pas encore vraiment atteint le niveau souhaité, même si sa 11e place à Innichen constitue déjà un pas dans la bonne direction. 

Plus de News

Toutes les News
31/05/2022

ELLE A TOUJOURS LE DERNIER MOT

Une fois que les skis sont poncés, mis en paires et rectifiés, ils sont prêts à partir sur les pistes… ou en tout cas on pourrait le penser. Mais les choses ne se passent pas exactement de cette manière. Avant d’être libérés, les skis sont examinés encore une fois à la loupe et les dernières étapes de la production sont effectuées. C’est Vreni Wobmann, 51 ans, responsable de l’équipe de contrôle de la qualité, qui a le dernier mot.

En savoir plus
04/05/2022

LES DEUX FONT LA PAIRE

Il a déjà uni des milliers de couples et leur nombre augmente chaque jour. Il ne s’agit pas ici d’un célébrant de mariage ou d’un thérapeute de couple, mais de Thomas Hänsli, 42 ans, qui est chargé chez Stöckli de trouver à chaque ski son jumeau.

En savoir plus