2019-02-25

Triomphe en skicross, succès et malchance en ski alpin

Les athlètes de skicross du team Stöckli ont brillé durant le week-end: Fanny Smith a remporté deux victoires, tandis que Sanna Lüdi et Alex Fiva terminaient chacun sur le podium à une reprise. En ski alpin, Stöckli a mélangé le positif – médailles aux championnats du monde juniors – et le négatif – blessure et saison terminée pour Ilka Stuhec.

Triomphe en skicross, succès et malchance en ski alpin

Les célèbres skis verts Stöckli, en action sur la scène du skicross, ont à nouveau brillé et envahi les marches du podium durant le week-end. Fanny Smith en particulier a fait très fort à Sunny Valley (RUS), où elle a remporté les deux courses au programme pour signer sa 18e et 19e victoire en Coupe du monde. Avec maintenant 88 points d'avance sur sa dauphine au classement général, la skieuse vaudoise se rapproche encore un peu plus de la victoire finale alors qu’il ne reste plus qu'une seule course, à Veysonnaz, au programme de la saison. «C’est incroyable de monter à deux reprises sur la plus haute marche du podium en si peu de temps», s’est exclamée Fanny Smith qui se réjouit aussi de disputer la finale en Valais, tout près de chez elle.

Le dimanche, Sanna Lüdi a encore embelli le tableau en terminant deuxième – doublé pour Stöckli chez les femmes –, tandis qu’Alex Fiva signait le même résultat chez les hommes. Sanna, qui selon ses dires ne dispose que d’une faible réserve d’énergie en ce moment, est particulièrement heureuse de ce résultat. De son côté, Alex Fiva, qui avait manqué de peu le podium samedi en terminant quatrième pour la troisième fois de la saison, déclarait après la course de dimanche: «J’ai tout fait pour éviter la quatrième place, j’en avais un peu assez de ce classement!»

Dans le segment alpin, les bonnes et les moins bonnes nouvelles se sont côtoyées ces derniers jours dans le camp Stöckli. Aux championnats du monde juniors disputés à Val di Fassa (ITA), Nicole Good s’est parée d’or dans l’épreuve du combiné. «J’étais passablement déçue après le Super-G et j’ai donc décidé de tout donner dans le slalom pour essayer un truc. Je voulais montrer ce dont je suis capable et j'ai juste espéré que ce serait suffisant pour me retrouver aux avant-postes. Tout s'est bien passé au départ, mais un de mes skis a un peu lâché dans un virage et j’ai commencé à me sentir nerveuse. À ce moment je me suis alors juste dit ‘accroche-toi et lutte’.» Et ce combat en a vraiment valu la peine: la jeune skieuse saint-galloise, qui n’était encore que dixième après la manche matinale, a réussi à maintenir à distance la Norvégienne Kaja Norbye et la Suédoise Ida Dannewitz en terminant quatrième dans le slalom. À noter encore dans ces championnats du monde juniors la médaille d'argent remportée mercredi par Aline Danioth en slalom.

En Coupe du monde par contre, la pilule du week-end est plutôt dure à avaler pour l’équipe Stöckli. La championne du monde de descente Ilka Stuhec doit faire une croix sur sa fin de saison après une chute à Crans-Montana, lors de laquelle elle s’est blessée au genou gauche (déchirure du ligament croisé arrière). La skieuse slovène s’était déjà blessée en octobre 2017 lors d’un entrainement au Pitztal, avec comme conséquence un déchirement du ligament croisé antérieur du même genou, ce qui l'avait tenue éloignée des pistes durant toute la saison olympique. L’été passé, elle déclarait lors d’un point de presse tenu chez Stöckli à Malters qu’elle souhaitait renouer avec la victoire au plus haut niveau. Elle a atteint son objectif en Coupe du monde au mois de décembre passé à Val Gardena (Super-G et descente) et a Are en février (titre de championne du monde de descente). Après ce come-back réussi en cours de saison, Ilka Stuhec pouvait raisonnablement viser la victoire au général de la Coupe du monde de descente, mais tous ses espoirs sont maintenant anéantis. 

À Crans-Montana, ce sont en fin de compte Jasmine Flury (7e en descente) et l'Allemande Patrizia Dorsch (5e en combiné) qui ont bien skié et signé les meilleurs résultats pour Stöckli. À noter encore la bonne performance de Marco Odermatt en Coupe du monde à Bansko (BUL), avec une belle 8e place en slalom géant.

Plus de News

Toutes les News
18/03/2019

Marco Odermatt franchit un nouveau palier dans sa carrière

La saison de Coupe du monde de ski alpin 2018/19 s'est terminée avec les disciplines techniques disputées à Soldeu (Andorre). Le fabricant de skis Stöckli peut se réjouir des résultats obtenus par ses leaders et peut compter sur une bonne marge progression de la part des autres membres du team.

En savoir plus
18/03/2019

Fanny Smith remporte le classement général de la Coupe du monde

Pour la deuxième fois de sa carrière après 2013, la skieuse vaudoise Fanny Smith remporte le classement général de la Coupe du monde en skicross. Marielle Thompson (CAN) et Alex Fiva (SUI) terminent quant à eux la saison à la troisième place du général.

En savoir plus