2018-11-20

Stöckli-Fahrerinnen mit dem Slalom-Auftakt nicht zufrieden

Le premier slalom de l’hiver 2018/19, disputé à Levi, a été remporté par l’Américaine Mikaela Shiffrin. Les deux athlètes Stöckli Carole Bissig et Aline Danioth n’étaient pas satisfaites de leur performance.

Stöckli-Fahrerinnen mit dem Slalom-Auftakt nicht zufrieden

Tout d'abord, le vent finnois était si fort que la course a dû être raccourcie et le départ abaissé. D’autre part, le scénario qui s'est joué sur la piste «Levi Black» ressemblait à tant d’autres en Coupe du monde de slalom: Mikaela Shiffrin était bien trop rapide pour la concurrence. Les deux skieuses Stöckli, Carole Bissig et Aline Danioth, ont aussi fait tout leur possible pour avaler le plus rapidement possible les 54 portes de la première manche. Il aura fallu aux deux Suissesses 2,19s (Bissig) et 2,22s (Danioth) de plus que Shiffrin pour parcourir le premier tracé. La Nidwaldienne Bissig a ainsi terminé à la 29e place, ce qui lui permettait tout juste de s'élancer en 2e manche.

Aline Danioth a par contre manqué de peu sa participation à la 2e manche. L’Uranaise de 20 ans a malheureusement perdu quelques précieux centièmes sur la dernière partie du tracé, ce qui lui a couté sa qualification. «Les fautes ne semblaient pas trop graves au premier coup d’œil, mais elles ont couté du temps et de la vitesse pour le dernier tronçon plus plat», expliquait Danioth après la course. Elle avait pourtant très bien skié sur la première partie et elle semblait vraiment dans le coup. «C’est un peu rageant de manquer la 2e manche pour 3 centièmes de seconde. Je n’ai de cette manière pas pu montrer ce que je vaux vraiment.»

Carole Bissig a de son côté eu cette chance, mais elle n’en a pas profité. La sportive de 22 ans était assez remontée à l’arrivée, comme on a pu le constater à l’interview de la TV suisse. «Ce sont mes émotions. En fin de compte, je ne suis pas venue à Levi juste pour gagner un ou deux points de Coupe du monde. J’en espérais tout de même plus. Mais je dois quand même me montrer satisfaite d’avoir terminé la course», relativisait-elle après sa forte réaction. En analysant ses deux manches, Bissig a constaté que le résultat obtenu n’est tout de même pas si mauvais. «Mon nouveau matériel a bien fonctionné, tout s’est bien passé de ce côté. Je sais que je suis meilleure quand j’attaque, mais je n’ai pas encore toute la confiance nécessaire pour y aller à fond. Mais je sais que ça ne va pas tarder à venir.» En attaquant la partie raide en première manche, Bissig a trop ralenti à son goût et elle s’en énerve encore. «C’était en fait moins raide que ça en avait l’air. Dommage, car il m’a manqué de confiance à ce moment.» La Nidwaldienne souhaitait mieux faire en deuxième manche, mais elle a malheureusement échoué. «Ce fut une descente assez hachée, avec beaucoup de fautes. Je n’étais pas dans la ligne au haut du passage raide, plus rien n’allait et j’ai skié pratiquement toujours sur l’arrière.»

Les deux athlètes Stöckli n'ont pratiquement pas eu le temps d'effectuer une analyse vidéo après leur course. Bissig et Danioth ont tout de suite poursuivi sur Helsinki, puis le dimanche vers Boston via Zurich. Des points de Coupe du monde seront de nouveau en jeu les 24 et 25 novembre, à l’occasion d’un slalom géant et d’un slalom qui se disputeront à Killington (USA).

More News

See All
21. März 2016

Stöckli est nouveau co-sponsor du Grand Prix Migros

Stöckli Swiss Sports AG soutient dorénavant en tant que co-sponsor la plus grande course de ski européenne destinée aux enfants et aux jeunes, et permettra aux coureurs de tester ses nouveaux modèles de skis.

En savoir plus
21. März 2016

UN DÉBUT DE SAISON REMPLIT D‘ÉMOTIONS

Stöckli a tout vécu ce week-end ! De la tristesse d’abord avec l'annonce de la retraite de notre athlète la plus titrée, Tina Maze, et beaucoup de joie avec la splendide performance de Marco Odermatt le dimanche!

En savoir plus