2020-03-03

À 18 centièmes de seconde du podium

Une faute à quelques portes de l’arrivée a couté le troisième podium de Coupe du monde de la saison à Marco Odermatt. Le Nidwaldien se montre toutefois satisfait de sa performance à Hinterstoder.

À 18 centièmes de seconde du podium

L’ambiance est actuellement un peu spéciale sur le circuit de Coupe du monde de ski alpin. La saison pourrait éventuellement se terminer prématurément en raison du coronavirus et il se peut que les athlètes – hommes et femmes – ne disputent plus aucune course cet hiver. La neige est en outre souvent molle en raison des conditions météorologiques à la fois douces et variables, ce qui exige aussi une bonne capacité d’adaptation des athlètes. Mais face à ces circonstances parfois surprenantes, les sportifs et sportives n’ont pas d’autre choix que de s’adapter. Ils ne peuvent rien y changer et tout ce qu’ils ont à faire est de skier le mieux et le plus vite possible.

Marco Odermatt est un des athlètes qui a bien compris la situation et qui a fait de son mieux pour briller à Hinterstoder. Lors du slalom géant reprogrammé le lundi en raison des conditions météo, le Nidwaldien de 22 ans est passé à deux doigts – 18 centièmes de seconde exactement – de monter sur son troisième podium de la saison. «Je suis en fin de compte satisfait de ma course. J’ai eu un peu de peine en première manche, mais j’ai heureusement trouvé la solution pour corriger le tir lors du deuxième passage», déclarait le jeune membre du team Stöckli juste après la course. Sa faute en vue de l’arrivée lui reste toutefois un peu en travers de la gorge, car sans ce petit accrochage il aurait à coup sûr terminé parmi les trois meilleurs du jour. Marco Odermatt conclut donc ce week-end autrichien avec une 14e place en Super-G et une 4e en slalom géant. Il part maintenant en direction de la Norvège, à Kvitfjell plus précisément, où doivent se disputer un Super-G et une descente. Au sein du team Stöckli, on note en outre à Hinterstoder les résultats du Slovène Martin Cater qui a marqué des points à deux reprises, en terminant 25e du Super-G et 13e du combiné.

Chez les femmes, à la Thuile (ITA), c’est Jasmine Flury qui s’est montrée le plus en vue parmi les skieuses de l’équipe Stöckli. Lors de son dernier Super-G de la saison en Coupe du monde, la citoyenne de Davos a terminé à la 16e place, un résultat encourageant en vue de la prochaine saison. L’athlète de 26 ans s’est blessée au genou en début de saison à Lake Louise et a dû attendre jusqu’à la fin du mois de janvier avant de pouvoir reprendre la compétition. «Je n’ai pas retrouvé toute la confiance nécessaire en course après mon retour de blessure, mais je suis quand même très contente d’avoir pu reskier en compétition cette saison», nous expliquait la skieuse grisonne. Les questions mentales et de confiance sont également d’actualité du côté d’Ilka Stuhec, qui a terminé 23e du Super-G de La Thuile, un résultat qui ne correspond pas encore à ses qualités et ses ambitions. La championne du monde de descente a suivi le chemin classique du retour en compétition lors de cette saison 2019/20, qu’elle aura appréhendé comme année de transition en vue de l’hiver 2020/21, années de championnats du monde. Et quand on sait à quel point Ilka Stuhec apprécie ces grands rendez-vous…

Plus de News

Toutes les News
09/03/2020

Encore un champion du monde junior sur Stöckli

Le team Stöckli compte un champion du monde supplémentaire dans ses rangs. Alexis Monney a remporté samedi la médaille d’or de descente à l’occasion des championnats du monde juniors disputés à Narvik (NOR). Les spécialistes du skicross ont de leur côté aussi fait le job et remporté plusieurs succès et médailles ces derniers jours.

En savoir plus
03/03/2020

À 18 centièmes de seconde du podium

Une faute à quelques portes de l’arrivée a couté le troisième podium de Coupe du monde de la saison à Marco Odermatt. Le Nidwaldien se montre toutefois satisfait de sa performance à Hinterstoder.

En savoir plus