2024-01-30

Les globes de cristal tendent les bras à Marco Odermatt

Marco Odermatt remporte sa neuvième victoire de la saison à Garmisch-Partenkirchen, tandis que Lars Rösti (Coupe d’Europe) et Marielle Thompson (skicross) ont également de quoi se réjouir après ce week-end faste.

Les globes de cristal tendent les bras à Marco Odermatt

Eishang (pente glacée), auf der Mauer (sur le mur) ou freier Fall (chute libre)… tels se nomment différents passages de la piste Kandahar à Garmisch-Partenkirchen (ALL). Deux super-G s’y sont déroulés ce week-end chez les hommes, deux courses qui, malgré le fait qu’elles se soient disputées sur la même piste, ont présenté des caractéristiques totalement différentes. Marco Odermatt y a participé à sa 16e et 17e épreuve de Coupe du monde, et en a profité pour remporter sa 9e victoire de la saison. 

 

Le Nidwaldien n’a pas vraiment apprécié le parcours et les conditions de neige le samedi et a terminé à une quatrième place mitigée. Mais la météo a ensuite changé, avec une nuit plus froide, prédisant un revêtement bien plus dur sur la Kandahar le lendemain. 

 

Et les prévisions étaient heureusement correctes, ce qui a profité entre autres à Odi. «Nous avons eu aujourd’hui une course très différente de celle d’hier», témoignait-il le dimanche à propos du changement de conditions. «C’était à nouveau une course à la limite. Lors de la reconnaissance, j’ai perçu que la neige était beaucoup plus dure, y compris en dehors des lignes de visibilité. Les organisateurs ont fait du super boulot. J’étais alors sûr que même en étant un peu trop direct, ce serait possible de retrouver la bonne ligne.» 

 

Le champion de 26 ans s’est senti nettement plus à l’aise, a pu à nouveau exploiter ses qualités et a remporté la 12e victoire de sa carrière en super-G de Coupe du monde, sa 33e au total à ce niveau.  

 

Lars Rösti, Noémie Kolly et Marielle Thompson ont de quoi se réjouir 

Marco Odermatt n’a pas été le seul à se réjouir de performances au plus haut niveau sur du matériel Stöckli. Le Bernois Lars Rösti a remporté une descente de Coupe d’Europe à Tarvisio (ITA) – sa troisième victoire en série à cet endroit – et n’a été battu que par un seul athlète lors de la deuxième course. «Je ne sais pas vraiment pourquoi je me débrouille si bien ici à Tarvisio, mais ce résultat me fait en tout cas beaucoup de bien», affirmait le skieur de 26 ans après le week-end. La Fribourgeoise Noémie Kolly, qui a été appelée en dernière minute pour participer le dimanche au super-G de Cortina d’Ampezzo – en raison d’absences sur blessure au sein de l’équipe suisse –, a fait honneur à la confiance accordée en se classant 16e. «Je suis très contente et très fière de ce résultat», déclarait l’athlète romande qui n’était arrivée à Cortina que la veille de la course.  

 

Stöckli a aussi fêté un beau succès en skicross grâce à une nouvelle victoire de Marielle Thompson. La Canadienne s’est imposée pour la 26e fois en Coupe du monde, lors de la répétition générale en vue des championnats du monde 2025 à St-Moritz.  

 

Plus de News

Toutes les News
21/02/2024

À deux centièmes de seconde du premier globe de cristal

Quatre globes de cristal tendent les bras à Marco Odermatt. À Kvitfjell, il lui a manqué deux minuscules centièmes de seconde pour déjà remporter le globe du super-G. De son côté, Lars Rösti a récolté ses premiers points de Coupe du monde dans la discipline.

En savoir plus
13/02/2024

Victoires en série pour Odermatt et Thompson

Marco Odermatt a poursuivi son incroyable série à Bansko samedi passé en remportant sa dixième victoire de la saison en Coupe du monde. Et les nouvelles sont aussi très réjouissantes en skicross, avec entre autres les magnifiques résultats de la Canadienne Marielle Thompson.

En savoir plus