2019-02-10

Ilka Stuhec est championne du monde! Sa première interview

Ilka Stuhec: «Nous cherchons avec Stöckli à nous améliorer en permanence» Après 2015 et 2017, au tour de 2019: Stöckli fournit les skis des championnes du monde de descente. Ilka Stuhec l’a fait, elle a défendu avec succès à Are son titre conquis deux ans plus tôt à St-Moritz.

Ilka Stuhec est championne du monde! Sa première interview

Ilka Stuhec, toutes nos félicitations. Les descendeuses slovènes vivent un véritable conte de fées avec Stöckli...

Ilka Stuhec: «Merci, oui, il semble bien que c’est le cas. Tout fonctionne super bien, le matériel est fantastique et je sais au départ de la course que tout ne dépend plus que de moi et de ma performance.»

 

Voyez-vous une raison particulière à cette réussite commune?

 «Stöckli fonctionne de manière très flexible, me trouve toujours la meilleure solution et me fournit ce dont j'ai besoin. Cela est évidemment très profitable, aussi en termes de confiance mutuelle et en moi-même. Les contacts sont très proches et nous communiquons très bien. Ce partenariat entre Stöckli et moi est meut par un même intérêt: nous améliorer en permanence. Je suis vraiment heureuse de poursuivre ensemble sur ce chemin.»

 

Vous n’étiez jamais montée sur un podium de Coupe du monde avant de passer chez Stöckli, et depuis vous y vous retrouvez régulièrement et avez conquis deux titres de championne du monde. Est-ce pour cause de ce changement que les choses ont tellement évolué?

 «Ce passage chez Stöckli a évidemment joué un rôle déterminant dans mon histoire, le matériel de la marque est fantastique. Mais un changement a aussi eu lieu dans ma tête. Je savais déjà avant que j'étais capable de skier vite, mais des grains de sable venaient souvent enrayer la machine. Mon arrivée chez Stöckli a été à la fois un petit et un énorme déclic dont j’ai profité et qui m’a fait faire un immense bond en avant.»

 

Vous avez choisi le numéro 9 lors de la remise des dossards de cette descente des championnats du monde. Quelle en était la raison, existait-il un choix tactique?

 «J’étais partie avec le dossard 7 il y a deux ans à St-Moritz. Vous savez que le 7 est un numéro important et magique et que de nombreuses histoires tournent autour du 7… et le 9 est aussi un chiffre magique… depuis maintenant (rire). Plus sérieusement, j’ai opté pour ce dossard en raison des prévisions météo. Un petit numéro n’était pas idéal à cause de la neige fraiche, et des vents plus forts étaient annoncés pour un peu plus tard. Mais en fin de compte le vent a été plus ou moins le même pour tout le monde.»

 

Quelle est la plus grande différence entre votre titre de championne du monde de 2017 et celui de 2019?

 «Je dirais que le titre obtenu ici à Are m’a plus surpris que celui de St-Moritz. Il y a deux ans j'avais déjà vécu une première partie de saison fantastique avec des résultats magnifiques avant les championnats du monde. 2018/19 est la saison de mon comeback après ma blessure. En revenant je savais que je pouvais skier vite, mais tout n’a pas fonctionné parfaitement en début d’hiver. J’y ai cependant toujours cru, j’ai évité de trop penser au passé et je me suis concentrée sur l'instant présent.»

Plus de News

Toutes les News
06/05/2019

STÖCKLI COURT POUR CEUX QUI NE LE PEUVENT PAS

Le dimanche 5 mai 2019, quatorze collaboratrices et collaborateurs de Stöckli ont couru aux côtés de plus de cent mille participants du monde entier à l’occasion de la Wings for Life World Run.

En savoir plus
18/03/2019

Marco Odermatt franchit un nouveau palier dans sa carrière

La saison de Coupe du monde de ski alpin 2018/19 s'est terminée avec les disciplines techniques disputées à Soldeu (Andorre). Le fabricant de skis Stöckli peut se réjouir des résultats obtenus par ses leaders et peut compter sur une bonne marge progression de la part des autres membres du team.

En savoir plus