2022-03-08

Tous les skis ne se ressemblent pas. Un regard dans les coulisses des testeurs de skis

Stefan «Gus» Thöni et Ivo Zihlmann, les testeurs de skis de Stöckli, occupent une place importante au sein du team Racing de la marque. En effet, leur travail fait régulièrement la différence au moment de gagner les centièmes de seconde qui permettent de remporter des courses au plus haut niveau, en Coupe du monde par exemple.

Tous les skis ne se ressemblent pas. Un regard dans les coulisses des testeurs de skis

Tous les skis ne sont en effet pas aussi rapides dans les différentes conditions rencontrées en compétition. Les facteurs les plus divers, comme la nature de la neige, la semelle des skis, le choix du fart ou la finition jouent un rôle essentiel. La recherche du ski le plus rapide est la tâche de Gus et Ivo.

7h00, col du Jaun: 20 paires de skis au total sont prêts sur la neige. Les deux techniciens vont cette fois tester les skis de vitesse de Marco Odermatt et de Jasmina Suter. Le travail s’effectue sur une piste préparée et réservée spécialement à cet effet, avec un chronométrage fixe qui permet récolter les données des différentes sections. Les skieurs atteignent jusqu’à 100 km/h pendant les 18 secondes que dure la descente.

Deux testeurs effectuent chacun deux séries de quatre. Cela signifie que chaque paire d’une série est skié trois fois, ce qui donne 12 descentes par série et par skieur. Pour garantir l’efficacité des tests, les skieurs doivent bénéficier du soutien d’une motoneige qui les ramène à chaque fois au départ.

Une fois les descentes de test effectuées, les vêtements de ski sont échangés avec les bleus de travail et les séries de skis sont rassemblées et préparées pour le lendemain dans le local à skis.

Après le repas de midi, les testeurs transfèrent et évaluent les données collectées et planifient le jour suivant.

Ce travail alliant précision, perfectionnisme et passion nous permet de trouver les skis les plus rapides pour chaque condition.

Plus de News

Toutes les News
31/05/2022

ELLE A TOUJOURS LE DERNIER MOT

Une fois que les skis sont poncés, mis en paires et rectifiés, ils sont prêts à partir sur les pistes… ou en tout cas on pourrait le penser. Mais les choses ne se passent pas exactement de cette manière. Avant d’être libérés, les skis sont examinés encore une fois à la loupe et les dernières étapes de la production sont effectuées. C’est Vreni Wobmann, 51 ans, responsable de l’équipe de contrôle de la qualité, qui a le dernier mot.

En savoir plus
04/05/2022

LES DEUX FONT LA PAIRE

Il a déjà uni des milliers de couples et leur nombre augmente chaque jour. Il ne s’agit pas ici d’un célébrant de mariage ou d’un thérapeute de couple, mais de Thomas Hänsli, 42 ans, qui est chargé chez Stöckli de trouver à chaque ski son jumeau.

En savoir plus