2020-02-03

Le suspens selon Marielle Thompson

La championne du monde Marielle Thompson a offert un nouveau succès à Stöckli samedi passé. Avec cette victoire conquise à Megève (FRA), la spécialiste canadienne du skicross intensifie au sein de l’équipe Stöckli le duel pour la deuxième place au classement général.

Le suspens selon Marielle Thompson

Elle a remporté le titre de championne olympique en 2014 et celui de championne du monde en 2019. En ce qui concerne la saison 2019/20, ce succès remporté dans la station française de Megève constitue la troisième victoire pour Marielle Thompson, qui se hisse ainsi au niveau de sa collègue de marque Fanny Smith et de la leader au classement général Sandra Naeslund en termes de victoires obtenues en cours d’exercice. La Canadienne de 27 ans, qui s’est imposée en finale devant Sandra Naeslund (SWE), Alexandra Edebo (SWE) et Marielle Berger Sabbatel (FRA), se rapproche ainsi de Fanny Smith au classement général à deux courses de la fin de la saison. La skieuse de Villars, qui a pour sa part remporté la petite finale à Megève, occupe le 2e rang au classement général. Chez les hommes par contre, une fois n’est pas coutume, aucun athlète du team Stöckli ne s’est qualifié pour les finales.

 

En ski alpin, ce sont avant tout les caprices de la météo qui ont fait parler d’eux tant chez les femmes à Sotchi que chez les hommes à Garmisch-Partenkirchen. De nombreuses précipitations, sous forme de pluie ou de neige, ont engendré des modifications de programme et des annulations. Les femmes ont dû patienter jusqu’au dimanche pour pouvoir disputer leur première course, un Super-G, sur le site des Jeux olympiques de 2014. En descente, tant les entrainements que la course elle-même ont été annulés en raison des fortes chutes de neige. Viktoria Rebensburg a une fois de plus signé le meilleur résultat pour Stöckli. La skieuse allemande, 8e à l’arrivée, était moyennement satisfaite de sa performance: «Je pense avoir réalisé une bonne descente, mais ma faute est rageante, j’aurais pu faire mieux.» L’athlète de 30 ans s’est laissée déporter dans une courbe à gauche juste avant un secteur plus plat, ce qui lui a fait perdre énormément de vitesse. Concernant les autres athlètes Stöckli, on retrouve encore Jasmine Flury (16e) et Ilka Stuhec dans le top 30.

 

Les hommes ont pour leur part disputé une descente et un slalom géant à Garmisch-Partenkirchen (ALL). En vitesse, le pilote Stöckli Martin Cater (SLO) n’a malheureusement pas réussi à terminer dans les points. Et dans le slalom géant, Marco Odermatt a dû se contenter d’un résultat en demi-teinte sur la mythique piste du Kandahar. Les températures élevées et les précipitations ont obligé les organisateurs à travailler avec du sel et de l’eau pour durcir la piste, mais le résultat ne s’est pas montré à la hauteur des espérances. La piste était très irrégulière, cela tapait beaucoup et la visibilité était mauvaise. Selon Marco Odermatt, il fallait skier différemment à chaque porte. 22e après le premier passage, le skieur de Nidwald a réussi à se hisser au 15e rang après la deuxième manche.

Plus de News

Toutes les News
24/01/2023

Chance dans la malchance pour Marco Odermatt

Seconde de frayeur pour Marco Odermatt et moment particulier lors de l’édition 2023 de Kitzbühel.

En savoir plus
09/01/2023

Marco Odermatt en démonstration au Chuenisbärgli

35'000 spectateurs souhaitaient voir Marco Odermatt triompher samedi au Chuenisbärgli et le phénomène nidwaldien ne les a pas déçus dans l’Oberland bernois. Entre-temps, les médias autrichiens cherchent eux aussi des superlatifs pour décrire de manière adéquate l’athlète du team Stöckli.

En savoir plus