2019-12-30

Aline Danioth, unique rayon de soleil du week-end pour Stöckli

Aline Danioth, qui a signé son meilleur résultat (7e) en Coupe du monde jusqu’à ce jour à l’occasion du slalom disputé à Lienz.

Aline Danioth, unique rayon de soleil du week-end pour Stöckli

Les dernières épreuves de Coupe du monde de l’année 2019 se sont déroulées à Bormio (ITA) pour les hommes et à Lienz (AUT) pour les femmes. Les résultats n’ont malheureusement pas été brillants dans le camp Stöckli, à une exception près avec la très belle performance d’Aline Danioth dans le slalom féminin. En terminant 7e, l’Uranaise de 21 ans a signé son meilleur résultat en Coupe du monde jusqu’à ce jour sur l’exigeante piste de Lienz. Elle a laissé éclater sa joie après cette belle conquête: «Je suis hyper contente. J’ai actuellement de très bonnes sensations sur les skis et les choses se passent vraiment bien dans l’ensemble.» Seule une qualification pour la deuxième manche du slalom géant lui a manqué pour être à 100% satisfaite. «Le résultat en soi ne veut pas dire grand-chose, c’était presque impossible de faire mieux avec mon numéro de dossard élevé. La pente et le tracé n’étaient pas faciles, mais je me suis battue et je peux donc tirer quelques enseignements positifs suit à ma performance.»

D’une manière plus générale, l’équipe Stöckli a toutefois dû s’avouer vaincue dans le slalom géant de Lienz. Seule Viktoria Rebensburg a terminé dans les points, avec une 14e place décevante pour elle. «Disons-le franchement, ce n’était pas mon jour», réagissait l’athlète allemande après la course. Contrairement à l’épreuve précédente de Courchevel qui s’était très bien déroulée, elle n’a jamais trouvé le bon rythme ni les bonnes sensations à Lienz. «Nous avons fait quelques essais au niveau des skis, mais nous ne procéderons probablement plus de la même manière à l’avenir. La bonne chose est que je sais pourquoi cela n’a pas bien fonctionné aujourd’hui», expliquait Vicky à propos de sa (contre)-performance. Andrea Ellenberger a pour sa part été éliminée dans la deuxième manche, tandis que Jasmina Suter subissait le même sort lors du premier passage déjà.

Le bilan du week-end est encore moins bon chez les hommes du team Stöckli, avec la participation aux épreuves de Bormio en Italie. Le principal point négatif est certainement la blessure de Nils Mani. L’athlète de 27 ans a chuté dans la descente de samedi après environ une minute de course, pour ensuite s’encastrer dans les filets de sécurité. Le Bernois a pu se relever par ses propres moyens, avec néanmoins de fortes douleurs à la hanche. Un de ses skis s’est aussi brisé, ce qui l’a obligé à regagner l’aire d’arrivée en motoneige. Des examens médicaux effectués dans la foulée (IRM) ont malheureusement révélé chez le spécialiste de la vitesse une déchirure musculaire au niveau du haut de la cuisse/du bassin. Nils est resté hospitalisé à St-Moritz en raison de douleurs persistantes et devrait pouvoir rentrer chez lui lundi. Il subsiste maintenant de très forts doutes quant à sa participation aux classiques du mois de janvier à Wengen (17-18 janvier) et Kitzbühel (24-25 janvier).

Le Slovène Martin Cater a pour sa part terminé 39e de la première descente disputée le vendredi, avant d’être éliminé dans la deuxième épreuve de vitesse le samedi et lors du slalom du combiné alpin le dimanche.

Plus de News

Toutes les News
31/05/2022

ELLE A TOUJOURS LE DERNIER MOT

Une fois que les skis sont poncés, mis en paires et rectifiés, ils sont prêts à partir sur les pistes… ou en tout cas on pourrait le penser. Mais les choses ne se passent pas exactement de cette manière. Avant d’être libérés, les skis sont examinés encore une fois à la loupe et les dernières étapes de la production sont effectuées. C’est Vreni Wobmann, 51 ans, responsable de l’équipe de contrôle de la qualité, qui a le dernier mot.

En savoir plus
04/05/2022

LES DEUX FONT LA PAIRE

Il a déjà uni des milliers de couples et leur nombre augmente chaque jour. Il ne s’agit pas ici d’un célébrant de mariage ou d’un thérapeute de couple, mais de Thomas Hänsli, 42 ans, qui est chargé chez Stöckli de trouver à chaque ski son jumeau.

En savoir plus