2024-01-04

Marco Odermatt débute l’année en rouge

Sur ses 22 courses de Coupe du monde disputée en 2023, Marco Odermatt en a remporté plus de la moitié. Diverses épreuves à domicile attendent maintenant le Nidwaldien, qui porte du rouge au général et dans toutes ses disciplines en vue de Wengen et Adelboden.

Marco Odermatt débute l’année en rouge

Après une saison de Coupe du monde 2023/24 qui a démarré au ralenti en raison de nombreuses annulations, les choses se sont animées en décembre. Les hommes ont déjà participé à dix des 41 compétitions prévues, dont les deux dernières épreuves de vitesse sur la Stelvio de Bormio. Une fois de plus, Marco Odermatt s’est affiché sous son meilleur jour en Italie. Le skieur de Suisse centrale a été si performant qu’il s’attaquera à «son» slalom géant sur le Chuenisbärgli avec le dossard rouge, tout comme à Wengen lors de la première descente du Lauberhorn le 11 janvier, et du super-G sur la même piste le lendemain. Avec 636 points au compteur après huit courses, Odermatt se retrouve en tête du classement général de la Coupe du monde ainsi que dans les disciplines du slalom géant, du super-G et, pour la première fois, de la descente. 

Les centièmes de seconde n’étaient certes pas du côté du Nidwaldien (ce n’était pas la première fois!) lors de la descente de Bormio, mais Odi était finalement satisfait de sa deuxième place derrière le Français Cyprien Sarrazin, en feu lors de cette course. Très heureux de la performance réalisée, l’athlète suisse a lui-même qualifié sa descente de «course de rêve». «J’étais en fait convaincu d’avoir gagné en franchissant la ligne d’arrivée», déclarait-il après la course. «Même lors de ma victoire en descente aux championnats du monde de Courchevel, je n’avais pas skié de manière aussi aboutie qu’aujourd’hui.»  

Le lendemain, Odermatt s’est acquitté en super-G de la mission qui lui avait été confiée – dominer la concurrence de la tête et des épaules – en réalisant une manche quasiment parfaite. «Tu as besoin d’une grande confiance en toi-même sur des pistes aussi difficiles, mais il ne faut tout de même pas exagérer», expliquait le pilote Stöckli de 26 ans, soulignant une fois de plus qu’il n’est pas seulement un brillant skieur, mais aussi un athlète doté d’une grande intelligence de course. 

Dans le sillage de Marco Odermatt, il est réjouissant de constater la montée d’athlètes comme Alexis Monney ou Marco Kohler, qui ont aussi réalisé des performances de haut niveau et signé de très bons résultats à Bormio. Le citoyen de l’Oberland bernois Kohler, 26 ans, a conquis une 10e place en descente et une 13e place en super-G, son meilleur résultat dans cette discipline jusqu’à ce jour en Coupe du monde. Le Fribourgeois Alexis Monney s’est pour sa part classé 13e en descente et vingtième en super-G, marquant de cette façon aussi deux fois des points en Italie. 

Nicole Good en forme en Coupe d’Europe et en Coupe du monde 

Nicole Good, qui a fêté ses 26 ans le jour de l’an, s’est classée pour la première fois dans le top 10 d’une course de Coupe du monde à l’occasion du slalom de Lienz (AUT). La skieuse de Suisse orientale a élevé son niveau d’un cran et a magnifiquement confirmé sa forme affichée en Coupe d’Europe, ou elle a récemment conquis trois podiums. Elle skie actuellement très bien, montre de l’envie dans les piquets et fait preuve d’une belle force mentale. «La satisfaction est immense», déclarait Good après le slalom de Lienz. «Mon plan pour la deuxième manche était de skier à fond et d’attaquer face aux meilleures du monde, je suis très heureuse du résultat.» 

En résumé, le team Stöckli a vécu une fin d’année 2023 proche de la perfection et peut attaquer 2024 avec une grande confiance. 

Plus de News

Toutes les News
27/03/2024

Stöckli freut sich über fünf Kristallkugeln und mehr

Les Coupes du monde et d’Europe de ski alpin 2023/24, ainsi que la Coupe du monde de skicross, sont terminées. Marco Odermatt et Marielle Thompson ont signé des performances exceptionnelles, synonymes d’un hiver extraordinaire pour Stöckli Swiss Sports AG. Mais ce n’est pas tout!

En savoir plus
20/03/2024

Le malheur d’Odermatt fait le bonheur de Tumler

Marco Odermatt était sûr de remporter le globe de cristal en slalom géant, et était prêt à réaliser la «saison parfaite» dans la discipline lors des finales de la Coupe du monde. Mais cela n’a malheureusement pas été le cas et c’est Thomas Tumler qui en a profité. À noter en outre les bonnes nouvelles en provenance de la Coupe d’Europe et du skicross.

En savoir plus