2019-03-18

Marco Odermatt franchit un nouveau palier dans sa carrière

La saison de Coupe du monde de ski alpin 2018/19 s'est terminée avec les disciplines techniques disputées à Soldeu (Andorre). Le fabricant de skis Stöckli peut se réjouir des résultats obtenus par ses leaders et peut compter sur une bonne marge progression de la part des autres membres du team.

Marco Odermatt franchit un nouveau palier dans sa carrière

Du point de vue de Stöckli, les disciplines techniques du slalom et du slalom géant ont livré de très bons résultats durant la saison 2018/19 avec les performances de Viktoria Rebensburg, Aline Danioth et Marco Odermatt. «Ces trois athlètes nous ont apporté de nombreuses satisfactions», affirme le chef de course Beni Matti. Marco Odermatt s’est distingué en particulier, et le chef de course est persuadé que celui-ci occupera un nouveau rôle et se rapprochera encore un peu plus des avant-postes lors de la prochaine saison de Coupe du monde. «Marco nous a montré ce dont il est capable et à 21 ans sa progression n'est de loin pas terminée. À partir de maintenant ses manches seront auscultées et analysées d’encore plus près par ses concurrents.» Le chef de course Stöckli ne se trompe probablement pas sur cet aspect. Doté d’un style agressif et prêt à prendre certains risques sans être une tête brûlée, le Nidwaldien fait preuve d’un grand talent, mais aussi de beaucoup de maturité et d’une remarquable intelligence de course pour son jeune âge. Cet ensemble de qualités est de meilleur augure pour son avenir.

 «Marco se trouve maintenant en 7e position dans la liste de départ de la Coupe du monde (WCSL) et s’élancera donc dans le premier groupe lors de l’ouverture de la saison 2019/20 à Sölden. C’est vraiment fantastique», s’enthousiasme Beni Matti. «Son évolution en cours de saison a dépassé toutes les attentes, et cela pas uniquement en slalom géant, mais également en Super-G.» Suite à ses excellents résultats en février et mars, on peut presque regretter que la saison soit déjà terminée. Les investissements de Stöckli en faveur du jeune athlète dans le domaine du matériel ont porté leurs fruits. «Nous ne nous attendions cependant pas du tout à ce que cela mène déjà à deux podiums en Coupe du monde.» Les attentes extérieures vont aussi augmenter et constituent un des aspects dans l’évolution du skieur, ce qui fait bien entendu partie du jeu. «Marco Odermatt en veut aussi plus et a prouvé, en signant des meilleurs temps de manche, qu’il est capable de gagner des courses.»

Viktoria Rebensburg a elle aussi livré la marchandise, aussi bien dans les disciplines de vitesse avec une victoire et deux podiums, que dans les épreuves techniques en montant trois fois sur la boîte en cours de saison. «Dommage que Vicky n’ait pas obtenu de victoire en slalom géant durant cet exercice. Elle a par contre prouvé à plusieurs reprises qu'elle sait aussi être très rapide dans les épreuves de vitesse», analyse le chef de course Stöckli. Après les finales de Soldeu, Viktoria Rebensburg elle-même avouait qu’elle a commis quelques «erreurs bêtes» en slalom géant durant la saison, ce qui l’a freinée dans sa course au petit globe de cristal.

En slalom chez les filles, Aline Danioth a montré de belles choses et a évolué de façon très positive pour sa première saison chez Stöckli. L’athlète de 21 ans a conclu l'exercice au 17e rang dans la liste de départ de Coupe du monde (WCSL) et n’a ainsi manqué que de très peu une promotion en équipe nationale, le cadre le plus élevé chez Swiss-Ski. «Cela aurait vraiment été la cerise sur le gâteau. Si Aline avait terminé la deuxième manche à Soldeu, cela aurait suffi pour y arriver», regrette Beni Matti après l’élimination de la jeune Uranaise. Aline Danioth et aussi Andrea Ellenberger en slalom géant font partie des filles du cadre A sur qui les projecteurs seront régulièrement tournés lors de la prochaine saison.

Beni Matti en attend cependant encore un peu plus de la part de l'athlète uranaise en slalom géant. À noter qu'il existe aussi un grand potentiel de progression chez les autres membres de l'équipe. «On a vu du bon et du moins bon chez Jasmina Suter, Carole Bissig ou Nicole Good. Parmi nos tâches à venir, nous devrons effectuer une analyse approfondie afin que ces filles puissent briller plus souvent à l'avenir.»

Plus de News

Toutes les News
06/05/2019

STÖCKLI COURT POUR CEUX QUI NE LE PEUVENT PAS

Le dimanche 5 mai 2019, quatorze collaboratrices et collaborateurs de Stöckli ont couru aux côtés de plus de cent mille participants du monde entier à l’occasion de la Wings for Life World Run.

En savoir plus
18/03/2019

Marco Odermatt franchit un nouveau palier dans sa carrière

La saison de Coupe du monde de ski alpin 2018/19 s'est terminée avec les disciplines techniques disputées à Soldeu (Andorre). Le fabricant de skis Stöckli peut se réjouir des résultats obtenus par ses leaders et peut compter sur une bonne marge progression de la part des autres membres du team.

En savoir plus